Archive de l’étiquette jeuneguineen

Les défis des jeunes filles dans les pays en voie de développement

Les inégalités des filles face à l’éducation

Si des millions d’enfants n’ont pas accès à l’éducation ou dans de mauvaises conditions, dans de trop nombreux pays en développement, la situation des filles est encore plus préoccupante. 1/5 fille est privée d’éducation ce qui représente un véritable manque à gagner pour le développement des communautés et des pays. C’est pourquoi nous avons fait de l’éducation des filles notre priorité. 

Dans le monde, 62 millions de filles en âge d’être scolarisés n’ont pas accès à l’éducation. Ce phénomène s’explique par : dans certaines sociétés, les filles sont considérées comme un fardeau pour la famille, leur éducation n’a donc aucune importance, car leur destin est d’être mariées jeunes et de s’occuper des tâches ménagères et des enfants. 

Les familles en situation d’extrême pauvreté ne peuvent subvenir aux frais de scolarité de leurs enfants, et si elles le peuvent, elles font souvent le choix d’envoyer les garçons étudier. Les filles plus que les garçons sont exposés à la violence et aux abus sexuels à l’école et sur le chemin de l’école, ce qui conduit de nombreux parents à retirer leur fille de l’école. Dans les pays en développement, 1 fille sur 3 est mariée avant ses 18 ans. Ces filles sont généralement déscolarisées pour subvenir aux besoins de leur mari, s’occuper des tâches ménagères et des enfants. Elles contraignent les adolescentes à quitter l’école. Elles sont la conséquence des mariages précoce, des violences sexuelles et du non-accès à la contraception et à l’avortement.

La non-scolarisation des filles présente de grave conséquence sur la vie de chacune d’entre elle, mais aussi sur le développement de leur communauté et de leur pays tout entier. La non-scolarisation des filles les maintient dans leur statut inférieur à l’homme, une fille qui ne va pas à l’école aura plus de mal à faire entendre sa voix. Maintien dans la pauvreté. La non-éducation des filles est un véritable manque pour le développement des pays, car on augmente de 10 % fréquentation de l’école par les, le PIB d’un pays augmente en moyenne de 3 %. Une fille non éduquée aura plus de difficulté à accéder et à suivre la recommandation et des conseils de prévention.

Parce que l’éducation des filles est un formidable instrument de lutte contre la pauvreté : 

_la sensibilisation des parents et des communautés à l’importance de l’éducation des filles. 

_ l’amélioration à l’accessibilité des enfants à l’école participant à la construction d’école dans les zones reculer. 

_le renforcement de la sécurité à l’école et sur le chemin de l’école.

_ la lutte contre le mariage et les grossesses précoce. _ 

Le plaidoyer de décideurs locaux gouvernementaux et internationaux en faveur de l’éducation des filles et de la gratuité de L’éducation

Causes et conséquences du mariage précoce et forcé : 
Chaque année, plus de 15 millions de filles sont mariées de force avant l’âge de 18 ans. Ces filles voient alors leur droit à l’enfance et à l’éducation volé et leur perspective d’avenir et d’évolution limitée. Les mariages forcent et précoces maintiennent les jeunes filles dans des conditions de pauvreté et d’impuissance, de génération en génération. Dans le pays en développement 1/3 fille est mariée de force avant ses 18 ans. 

Ce phénomène s’explique par : dans les sociétés pratiquant le mariage précoce et forcé particulièrement ma guinée, les filles et les femmes ont un statut inférieur à l’homme. Les filles sont mariées jeunes, car elles sont considérées comme un pied pour la famille et leur bien-être n’est pas une priorité. Dans les pays en développement, une fille est souvent considérée comme un fardeau. Son mariage permet aux parents d’avoir une bouche en moins à nourrir, de s’enrichir et de créer des alliances stratégiques avec une autre famille.
DANS de nombreux pays, l’honneur d’une famille passe par la virginité féminine. Les parents marient leurs filles bien avant qu’elles ne soient prêtes à avoir des relations sexuelles. 230 millions d’enfants n’ont pas été enregistrés à la naissance dans le monde, les filles ne possèdent aucune identité juridique ne peuvent fournir de preuve de leur jeune âge. Même quand le mariage précoce est interdit, beaucoup de famille ignorent et ou enfreignent la loi le cas de ma guinée. Dans certains pays, comme ma guinée cette violation est si répandue et normalisée que les sanctions sont rares. Les mariages précoces entraînent souvent les violences et abus sexuels de la part et les relations sexuelle sont souvent forcées, la première cause de mortalité chez 15 à 19 ans.

Elle n’a donc plus d’intérêt à aller à l’école pourtant l’éducation des filles est le meilleur instrument de lutte contre la pauvreté. Une fille instruite met au monde moins d’enfants et sensibilisée à l’importance aient une éducation de qualité et lutte ainsi à son tour contre le mariage précoce. 

Il faut mener des actions : de mener des actions de sensibilisation auprès des parents et des autorités locales afin de les informer des dangers du mariage précoce et droit des filles. De mener des actions auprès des enfants et des jeunes pour les informer de leurs droits et leur apprendre à les défendre. De lutte contre les barrières à l’éducation afin de garder les filles à l’école. D’aider les filles à obtenir un certificat de naissance qui prouve leur âge. D’intervenir pour arrêter un mariage précoce et forcé de réinsérer les filles à l’école et proposer des bourses d’études aux jeunes filles. Plaidoyer auprès du gouvernement pour acter des lois contre le mariage précoce ou renforcer les lois existantes.

Diamilatou diallo

Recent search terms:

  • jeune fille et developpement

La corruption, le cancer de la société

L’ignorance et l’inconscience ont fait des énormes dégâts dans la société guinéenne. Que ça soit au niveau politique, religieuses que sociale. La corruption entre en jeu aussi, et devient un cancer dans notre société. La responsabilité n’incombe pas seulement les responsables politiques, mais aussi de la population à qui l’on ne peut faire vraiment confiance. Il y a un manque d’honnêteté et de transparence. Grace à un pot-de-vin, certains sont capable de vous manipuler pour obtenir ce qu’ils veulent tout en ignorant les effets secondaires dans ta vie, et dans la société en générale. La société elle-même a laissé la corruption la pénétrer les rouages les plus profonds. Déstabilisant ainsi l’organisation sociale.

 Mais comment faire pour réinstaurer un fonctionnement plus moral, plus valeureux, plus juste ?


Tout se passe en fait comme l’effet de boule-de-neige. D’abord au niveau social, nous ne sommes pas justes entre nous, chacun essaye de trouver son bonheur dans le malheur de l’autre, en faisant tomber ceux qui essayent de réussir (en jugeant, critiquant négativement…), puis, au niveau magistral qui, certains d’entre eux ne sont là que pour remplir ses poches. On est aujourd’hui habitué à cette injustice qu’on appelle parfois cela « la vie normale ». Le rétablissement d’un fonctionnement plus sain doit commencer par la responsabilisation individuelle à tous les niveaux, mais en se réappropriant individuellement des droits fondamentaux dont chacun doit jouir.


La corruption, l’inconscience de certains jeunes, le manque de développement de l’intelligence, et le cloisonnement des ethnies sont très sont loin d’englober l’ensemble de la problématique. Mais ils permettent déjà de mesurer le chemin à parcourir pour aller vers l’dédale. Dans ce but, nous devons mobiliser toutes les intelligences présentes en Guinée aujourd’hui et inciter ceux qui n’y sont pas à participer aux tâches à accomplir de là où ils sont. Le gouvernement, seule, ne peut pas et ne doit pas régler les problèmes à leurs façons. Nous sommes là nous aussi pour participer aux décisions que notre doit prendre. Les chercheurs, théologiens, scientifiques, imams, professeurs et j’en passe, doivent être sur la première ligne de ce combat. Ils doivent créer les conditions qui permettront à la population de s’engager et de participer à la résolution de ce problème. Nous devons tous participer et être exigeants pour que les étapes qui vont être mis en place permettant de s’attaquer aux problèmes de tous les côtés. 


Nous devons protéger et être protégé. Nous n’avons pas besoin d’un régime oppresseur. Lorsqu’il y a de l’injustice, il faut agir. Défendre les plus faibles contre l’oppresseur. Il faut résister, comme dans le passer, comme notre Sékou Touré. 
Accompagnés par des analyses, des recherches et des conseils des hommes et des femmes compétents, le travail à la base semble être aujourd’hui la première étape dans la résolution des problèmes politiques et sociaux en Guinée. La situation actuelle de nos sociétés est très grave, et la route est longue et demande que la première étape de l’activité politique reste l’action sociale.

Retrouver une meilleure estime de soi ?

Parfois, lorsque tous nos doutes, nos peurs et nos insécurités se répandent, nous avons toujours l’idée de « j’aimerais être quelqu’un d’autre ». Le plus souvent, nous pensons et croyons que quelqu’un ou plutôt,la plupart des gens sont meilleurs que tous les autres. Quand, en réalité,la plupart des gens ont plus peur que nous.

Vous voyez une fille totalement magnifique, assise toute seule à une soirée, en train de siroter un verre. Vous pensez en vous-même, “elle a l’air si parfaitement calme et confiante.” Mais si vous pouviez lire à travers son esprit transparent,vous verriez un tas de nuages de pensées et vous pourriez juste être étonné qu’elle pense : “les gens disent-ils pourquoi suis assis ici tout seul ? … Pourquoi les gars ne me trouvent-ils pas attirant ? … Je n’aime pas mes chevilles, elles ont l’air trop maigre… j’aimerais être aussi intelligente que mon meilleur ami.

Nous regardons un jeune entrepreneur et nous disons « Wooh… Que demander de plus ?» Il se fixe dans un miroir et se murmure : « Je déteste mes grands yeux… Je me demande pourquoi mes amis ne me parlent pas. … J’espère que papa et maman vont encore arranger les choses.

N’est-ce pas drôle ? Nous regardons les autres, nous les envions d’avoir l’air d’une perfection si scandaleuse et nous souhaitons pouvoir échanger des places avec eux, pendant qu’ils nous regardent et pensent à la même chose. Nous souffrons d’un manque d’estime de soi, d’un manque de confiance en nous et perdons toutes pouvoir de nous améliorer, car nous sommes enveloppés dans un désespoir silencieux. 


Une des clés de l’amélioration de soi consiste à ÉCOUTER et PARLER à un ami de confiance. Trouvez quelqu’un qui vous aide à retrouver l estime de soi en abordant même les sujets les plus délicats que vous souhaitez aborder. Posez des questions telles que “Pensez-vous que je suis mal élevé ?”, “Est-ce que j’ai toujours un ton si argumenté ?”, “Est-ce que je parle trop fort ?”, “Est-ce que mon souffle sent ?”, “Est-ce que je ne vous ai jamais ennuyé?” De cette façon, l’autre personne saura évidemment que vous êtes intéressé par un processus pour augmenter l estime de soi

Donnez-lui l’oreille pour les commentaires et les critiques et ne lui donnez pas de réponse du genre « n’exagère pas ! C’est comme ça que je suis ! » Ouvrez également votre esprit et votre cœur. 
Whitney Houston dit «Apprendre à s’aimer soi-même est le plus grand amour de tous. » C’est assez vrai. Pour aimer les autres, vous devez vous aimer aussi. N’oubliez pas que vous ne pouvez pas donner ce que vous n’avez pas.

Avant de dire aux autres comment s’améliorer, laissez-leur voir que vous êtes vous-même une représentation et un produit de l’amélioration de soi. L’amélioration de soi fait de nous de meilleures personnes, nous inspirons ensuite d’autres personnes et le reste du monde suivra.

Arrêtez de vous considérer comme des êtres de second ordre juste par manque de confiance . Oubliez la pensée répétitive de « Si seulement j’étais plus riche… Si seulement j’étais plus mince » et ainsi de suite. Accepter votre vrai “moi” est le premier pas vers l’amélioration de soi. Nous devons cesser de nous comparer aux autres pour découvrir à la fin que nous avons encore 10 raisons de les envier.

Nous avons tous nos insécurités. Personne n’est parfait. Nous souhaitons toujours avoir de meilleures choses, de meilleures caractéristiques, de meilleures parties du corps, etc. Mais la vie ne doit pas nécessairement être parfaite pour que les gens soient heureux de se sentir heureux. S’améliorer et s’aimer soi-même, ce n’est pas crier au monde entier que vous êtes parfait et tu es le meilleur. C’est la vertu de l’acceptation et le contentement. Lorsque nous commençons à nous améliorer, nous aurons bonne estime de soi  .



Le voyage de la vie : une vision du succès

Le succès est plus que des gains économiques, des titres ou des qualifications. Planifier votre voyage consiste à cartographier tous les aspects de votre vie. C’est comme si vous partez en voyage, vous devez définir les détails suivants : origine, destination, moyen de transport, sac à dos,points de repère et itinéraire. Lorsque vous aurez définis tout cela, vous avez plus de chance de réussir votre voyage. Cela ne veut pas dire que vous allez pouvoir suivre votre plan à 100%, mais en planifiant, vous avez des repères, vous savez si vous êtes sur la bonne route, vous savez si vous vous approchez de votre destination. Votre plan vous aide à ajuster votre itinéraire pour réussir à arriver à destination.

Pour commencer, vous devez d’abord vous connaitre, savoir ce que vous aimez voir, vivre, expérimenter, etc…

Lieu de départ : qui êtes-vous ?

Lorsque vous voulez voyager, vous avez toujours un point de départ.C’est évident.  Vos origines sont ce que vous êtes en ce moment. Quand on leur demande de se présenter, la plupart des gens disent : « Bonjour, je suis X J’ai X ans, je suis au X. » Cela ne dit rien sur ce que VOUS ETES. Cela ne vous dit que vos préoccupations actuelles. Pour vous faire une idée de ce que vous êtes, vous devez examiner de près vos croyances, vos valeurs et vos principes, en dehors de votre statut économique,professionnel, (culturel parfois) et civil. En plus, vous pouvez également réfléchir à vos expériences pour vous donner un aperçu de vos traits,compétences, connaissances, forces et faiblesses, bons ou moins bons. Après votre introspection, vous allez vous rendre compte que peut-être vous êtes très très motivé, généreux, axé sur le service mais impatiente etc.

Destination : Qui voulez-vous être ?

« Qui voulez-vous devenir ?» c’est votre vision. Maintenant,il est important que vous vous connaissiez vous-même afin d’avoir une idée plus précise de qui vous voulez être. Les choses que vous voulez changer, qu’ils’agisse d’attitudes, d’habitudes ou de points de vue. Si vous connaissez à peine vous-même, votre vision et vos objectifs pour l’avenir ne seront pas clairs non plus. Votre destination doit couvrir tous les aspects de votre être: physique, émotionnel, intellectuel et spirituel. Après avoir défini vos croyances, valeurs et principes, vous pouvez décider de vous consacrer pleinement au service de vos semblables… par exemple.

Votre moyen de transport : votre mission

Un véhicule est l’un des moyens par lequel vous pouvez atteindre votre destination. Cela peut être assimilé à votre mission ou vocation dans la vie. En gros, votre mission dépend de ce que vous savez de vous. Par exemple, si vous voulez être au service de vos semblables, vous pouvez devenir. Et votre vocation pourrait donc être ‘’ devenir un docteur en médecine et votre vision-mission : sera vivre une vie consacrée à servir son prochain entant que médecin dans les zones de conflit… par exemple.

<script async src="https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js"></script>
<ins class="adsbygoogle"
     style="display:block; text-align:center;"
     data-ad-layout="in-article"
     data-ad-format="fluid"
     data-ad-client="ca-pub-9881147072897656"
     data-ad-slot="4829045883"></ins>
<script>
     (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

Sac de voyage : vos connaissances, vos compétences et vos attitudes

La nourriture, les boissons, les médicaments et d’autres articles de voyage indispensables sont contenus dans un sac. En appliquant ce concept à votre vie, vous avez besoin également de certaines connaissances,compétences et attitudes. Celles-ci déterminent votre compétence et vous aident à atteindre votre vision. Dans ces conditions, vous devez évaluer vos connaissances, compétences et attitudes actuelles et ce que vous devez acquérir en cours de route. Cette double évaluation vous donnera un aperçu de vos repères ou de vos indicateurs de réussite. 

Le chemin :  objectifs  S.M.A.R.T.

Les points de repère confirment si vous êtes sur la bonne voie pendant que l’itinéraire détermine la durée du trajet. Ainsi, dans la planification de votre vie, vous devez également avoir des points de repère et un itinéraire. Ces points de repère sont vos mesures de succès. Ces mesures doivent être spécifiques, mesurables, réalisables, réalistes et limitées dans le temps.

Exemple : Fatou a identifié les points de repère suivants sur sa carte de vie : avoir obtenu un baccalauréat en biologie à l’âge de 21 ans ; gagnant sa spécialisation en maladies infectieuses avant l’âge de 30 ans ; être déployé dans les hôpitaux publics locaux de leur ville à 32 ans ;et servir de médecin dans les régions déchirées par la guerre à l’âge de 35 ans.

 Anticipez les virages

Le but de votre carte de vie est de minimiser les décisions hâtives et impulsives qui pourraient vous faire perdre votre chemin. Mais souvent, nos plans sont modifiés en cours de route en raison de certains inconvénients, retards et autres situations indépendantes de notre volonté.Comme dans tous les chemins, il y a des virages, des détours ; nous devons les anticiper et les ajuster en conséquence.

Le secret ultime pour vivre plus longtemps

“Deux hommes regardent à travers les mêmes barreaux : on voit la boue et les étoiles.”   Frederick Langbridge

Si vous êtes classé deuxièmes dans un concours d’écriture, sauterez-vous de joie et insisterez-vous pour obtenir de meilleurs résultats la prochaine fois ou serez-vous découragé et trouverez-vous une excuse pour ne plus participer ?

Dans la vie, vous avez de multiples choix. Vous pouvez choisir d’avoir une vision pessimiste et de mener une vie vouée à l’échec ou de choisir la voie de l’optimisme pour mener une vie stimulante et enrichissante.

Alors, pourquoi nourrir un point de vue optimiste ? Et pourquoi maintenant ?

L’optimisme est lié à une humeur positive et à un bon moral. À la réussite académique,sportive, militaire, professionnelle et politique ; à la popularité ; à une bonne santé, et même à une longue vie et à l’absence de traumatisme.

En revanche, les taux de dépression et de pessimisme n’ont jamais été aussi élevés. Il affecte les adultes d’âge moyen de la même manière qu’il frappe les jeunes. L’âge moyen d’apparition est passé de 30 à 15 ans. Ce n’est plus un trouble de la femme au foyer d’âge moyen, mais aussi un trouble de l’adolescence ».

Voici comment les optimistes sont en action et qui expliquent pourquoi il vaut vraiment la peine d’être optimiste :

Les optimistes s’attendent le meilleur.

La caractéristique des pessimistes est qu’ils ont tendance à croire que les mauvais événements, qui dureront longtemps et qui approfondissent tout ce qu’ils font, sont de leur faute.
La vérité est que les optimistes sont confrontés aux mêmes chocs de ce monde. Ce qui diffère, c’est la façon dont ils expliquent leur malheur – c’est le contraire. Ils ont tendance à croire que la défaite n’est qu’un recul temporaire, que ses causes se limitent à celle-ci.

Les optimistes ont tendance à se concentrer sur le « problème » à résoudre et à le planifier. Ils utilisent « réinterprétation positive ».

Réinterpréter une expérience négative de manière à les aider à apprendre et à grandir. Ces personnes ne sont pas perturbées par une mauvaise situation, elles perçoivent que c’est un défi et s’efforcent davantage.

Ils ne diront pas « les choses ne vont jamais s’arranger », « si j’échoue une fois, cela se reproduira » et « si j’ai du malheur dans une partie de ma vie, cela se passera de toute ma vie ».

Les attentes positives des optimistes prédisent également de meilleures réactions lors de la transition vers de nouveaux environnements, des tragédies soudaines et une tournure improbable des événements. S’ils tombent,ils se lèveront. Ils voient des opportunités au lieu d’obstacles.

Les gens réagissent positivement aux optimistes.

Les optimistes sont proactifs et dépendent moins des autres pour leur bonheur. Ils ne trouvent aucun besoin de contrôler ou de manipuler les gens. Ils attirent généralement les gens vers eux. Leur vision optimiste du monde peut être contagieuse et influencer ceux avec qui ils sont.

L’optimisme semble être un trait socialement souhaitable dans toutes les communautés. Ceux qui partagent l’optimisme sont généralement acceptés tandis que ceux qui répandent la tristesse, la panique et l’hystérie sont traités de manière défavorable.

Quand les choses se compliquent, les optimistes se durcissent.

Les optimistes maintiennent généralement des niveaux de bien-être subjectif plus élevés en période de stress que les personnes moins optimistes. En revanche, les pessimistes sont susceptibles de réagir à des événements stressants en niant l’existence de tels événements ou en évitant de s’attaquer aux problèmes. Les pessimistes sont plus susceptibles d’arrêter d’essayer lorsque des difficultés surviennent.

Ils persévèrent. Ils ne renoncent pas facilement, ils sont également connus pour leur patience. Ils se rapprochent de ce but ou de ce rêve insaisissable.

Les optimistes sont en meilleure santé et vivent plus longtemps.

La recherche médicale a justifié le fait que des plaisirs simples et une attitude positive peuvent entraîner une augmentation mesurable de la capacité du corps à lutter contre les maladies.
La santé des optimistes est exceptionnellement bonne. Ils vieillissent bien, beaucoup plus librement que la plupart des gens des maux physiques habituels du moyen-âge. Et ils peuvent survivre à ceux qui ont tendance à avoir des pensées négatives.

Alors, pourquoi ne pas être optimiste aujourd’hui ? Et penser positivement vers une vie plus épanouie.

Pourquoi ne pas espérer réussir dans toutes vos entreprises ? Pourquoi ne pas être résilient ? Comme tout le monde, vous êtes parfois obligé d’atteindre des bas, mais de ne pas rester là. Sortez de la boue et augmentez vos chances de retrouver le bon chemin. Et pourquoi ne pas inciter les autres à retirer leurs lunettes de couleur sombre et à voir la vie du bon côté des choses ?